La boucherie Allegrini Simonetti pour clôturer en beauté

Après la biscuiterie Salvatori, nous avons rendez-vous à la boucherie Allegrini Simonetti, rue du Général Graziani. Nous avons hâte de découvrir la boutique et ne sommes pas déçus ! Bien au contraire, nous sommes impressionnés par la belle vitrine remplie de viandes et de charcuteries corses. Quoi de mieux pour terminer cette escapade gourmande sur l’Ile de Beauté !

Ici, on travaille en famille !

La famille Allegrini Simonetti possède deux boucheries : l’une est basée à Calvi, l’autre à l’Ile-Rousse.

Tous leurs produits sont 100 % locaux puisqu’ils proviennent de l’exploitation bovine familiale située à Belgodere, un village pittoresque perché en haut des collines au sud-ouest de l’Ile-Rousse.

La famille Allegrini Simonetti possède également son propre laboratoire de transformation pour préparer les viandes et les charcuteries dans les règles de l’art et dans le respect de la tradition corse.

Notre coup de cœur : le figatellu

N’allez pas croire que la boucherie Allegrini Simonetti ne vend que de la viande bovine. L’une des spécialités de l’établissement est à base de foie, de gras et de viande de porc. Il s’agit du figatellu, un saucisson typiquement corse que vous reconnaitrez facilement par sa forme en U.

Pour fabriquer cette spécialité corse, la famille Allegrini Simonetti travaille avec des éleveurs de porcs « locaux » (les bêtes sont élevées en semi-liberté au milieu des châtaigniers). En d’autres termes, la boucherie est l’un des rares établissements à encore proposer du « vrai » figatellu.

En effet, au cours de ces dernières années, la fabrication de figatelli s’est largement industrialisée et de nombreux bouchers peu scrupuleux n’hésitent pas à vendre du soi-disant figatellu à base de viandes de porc importées de Pologne ou d’Asie.

Le figatellu se prépare à la saison froide et la date de fabrication varie selon que le site d’élevage se trouve en altitude ou non. Mais d’une manière générale, c’est à la moitié ou à la fin du mois de novembre que la magie s’opère…

Comment déguster cette délicieuse saucisse corse ?

Le figatellu se consomme rapidement après sa préparation. Il se cuisine de la même manière que la saucisse de Toulouse, c’est-à-dire frit à la poêle ou rôti au four.

Vous pouvez aussi le griller à la braise ou le déguster sec en apéritif avec de la bière et du Brocciu (une spécialité fromagère corse certifiée AOC/AOP). Dans ce cas, le figatellu perd légèrement en poids.

Et si vous voulez le servir dans un plat, sachez que ce saucisson accompagne parfaitement la polenta et les haricots rouges. Bon appétit !